AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anakin Skywalker / Darth Vader

Aller en bas 
AuteurMessage
La Force
Admin
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Tout autour de vous et en vous

Holofiche de personnage
Appréciation générale (La Force): Je suis géniale !
Points de vie:
0/0  (0/0)
Holocrons: ∞

MessageSujet: Anakin Skywalker / Darth Vader   Mer 8 Fév - 22:27


Anakin Skywalker, connu aussi comme Darth Vader
Chevalier Jedi, Général, Seigneur Sith, Exécuteur ; Élu et Sith'ari.

Lieu de naissance : Inconnu, probablement en Espace Hutt
Année de naissance : 41 avant Yavin
Parents : Shmi Skywalker

Lieu du décès : Etoile Noire mk.II, orbite de la lune d'Endor, Bordure Extérieure
Année du décès : 4 après Yavin

Race : Humain
Genre : Masculin
Taille : 1,88m ( 2,02m avec armure )
Poids : 70/75kg ( 136kg avec armure )

Teint de la peau : Clair
Cheveux : Bruns
Yeux : Bleus ( jaune-rouge en tant que Darth Vader )

Particularités :
  • Bras droit cybernétique ( de -22 à -19 )
  • Membres cybernétiques et armure de survie ( de -19 à sa mort )
  • L’Élu

Affiliation :
  • Gardulla la Hutt
  • Watto
  • Ordre Jedi
  • République Galactique
  • Empire Galactique

Maîtres :
  • Qui-Gon Jinn ( non officiel )
  • Obi-Wan Kenobi
  • Ki-Adi-Mundi ( brièvement )
  • Darth Sidious

Apprentis :
  • Ahsoka Tano
  • Antinnis Tremayne
  • Halmere
  • Lanu Pasiq
  • Gwellib Ap-Llewff
  • Galen Marek
  • Maulkiller
  • Kharys
  • Vost Tyne
  • Hethrir
  • Rillao
  • Lumiya
  • Flint



Anakin Skywalker, considéré bien souvent comme l’Élu des prophéties sith ( sith'ari ) et jedi, malgré de nombreux débats sur la question, est né d'une anomalie cosmique à l'échelle universelle, provoquée par Darth Plagueis et son apprenti, Darth Sidious, en tentant de contrôler la Force pour modifier des mondes entiers. La réponse de la Force fut la création d'un enfant ex nihilo dans l'utérus de Shmi Skywalker. Bien que le chevalier jedi Qui-Gon Jinn ait avancé l'hypothèse de cette conception spontanée lors de sa découverte de l'enfant, personne n'est aujourd'hui réellement apte à en comprendre les tenants et aboutissants.

Il semble que Anakin et sa mère aient vécu sur Tatooine à partir de -38 ou -37, alors esclaves de Gardulla la Huth. Ils furent néanmoins perdus assez rapidement au profit de Watto, un Toydarien tenant une boutique de pièces détachées d'occasion à Mos Espa. Bien que rude et antipathique, Watto se révéla être quelqu'un de correct en tant que maître, et assez respectueux de ses esclaves pour y être attaché.

En grandissant, Anakin se révéla être un génie des mathématiques et de l'ingénierie, construisant, lors de ses dernières années sur Tatooine, un module de course et une droïde à partir de pièces récupérées sans la moindre valeur marchande. Il était aussi aventureux et sociable, et avait la main sur le cœur, ce qui l'amenait à mettre parfois sa vie en danger pour aider les autres ou à amener chez sa mère tout étranger lui paraissant sympathique. Il se fit connaître en particulier pour avoir sauvé un troupeau de banthas seul d'une horde de braconniers, et pour avoir extirpé un Tusken des affres de la vengeance des Jawas à l'âge de cinq ans. A huit ans, il entraîna même ses amis dans une opération osée destinée à tirer un de ses camarades des geôles de Gardulla. La même année, il entendit pour la première fois parler des Sith. Après être tombé sur un très ancien projecteur holographique contenant un message de détresse parlant de ces mystérieux Sith, il apprit, de la bouche d'un pilote de chasseur retraité de la République Galactique, qui lui avait raconté de nombreuses histoires dont celles des Anges de Iego, l'histoire des grandes guerres sith, et les légendes populaires faisant état de Sith vivant encore à l'époque.


En -32, Anakin Skywalker fit par hasard la rencontre d'étrangers au magasin : le chevalier jedi Qui-Gon Jinn, le Gungan Jar Jar Binks, le droïde R2-D2, et la Reine de Naboo, Padmé Amidala, alors déguisée en banale adolescente et se faisant passer pour une simple suivante. Sa beauté intrigua tant Anakin qu'il lui demanda, sans la connaître, si elle était un Ange. La discussion dura peu mais troubla l'enfant. Il retrouva les étrangers aux prises avec Sebulba, un vieil adversaire et star des courses de modules, et leur vint en aide. Lorsqu'une tempête de sable se prépara, il les invita spontanément à s'abriter chez lui.

Durant ses quelques heures passées en compagnie des étrangers, il termina C-3PO, apprit à connaître Padmé un peu mieux et se fit un ami de Jar Jar Binks et de R2-D2. Qui-Gon Jinn fut néanmoins le seul à entretenir un intérêt particulier pour l'enfant et son histoire. Découvrant, par exemple, ses dons innés, y compris des réflexes extraordinaires pour un humain de son âge non entraîné, et découvrant aussi le mystère entourant sa naissance, le Jedi se persuada que l'enfant était l’Élu de la Prophétie Jedi, un être devant apporter l'équilibre à la Force.

Afin de les aider à gagner assez pour repartir, Anakin se proposa de les aider en concourant à la Classique de la Boonta, une course de modules très dangereuses et très populaires. Il disposait de son propre module et sut convaincre sa mère, même avec difficulté. Les conseils et le soutien de Qui-Gon Jinn surent probablement faire la différence. Anakin remporta la course après un duel très serré contre Sebulba. Il apprit, après avoir vendu son module et touché la récompense, qu'il avait également été affranchi. Bien que déterminé à tenter sa chance, il lui fut difficile de quitter sa mère, et il en garda une marque durable tout au long de sa vie. Pendant le voyage vers Coruscant, il fit la connaissance de Obi-Wan Kenobi, et il remit à Padmé un collier en japor pour la remercier de l'avoir soutenu et lui témoigner son affection, collier qu'elle porta toute sa vie et lors de sa cérémonie funèbre.

Sur Coruscant, Anakin fut néanmoins rejeté par le Haut Conseil des Jedi. Bien que Qui-Gon Jinn ait avancé ses arguments et ait assuré que son padawan, Obi-Wan Kenobi, était prêt à devenir chevalier et à être remplacé, rien n'y fit : Anakin était jugé trop vieux, et trop instable. Qui-Gon Jinn continua néanmoins de le garder à ses côtés, et l'encouragea à apprendre en observant à défaut de pouvoir apprendre de la manière classique. Quelques péripéties politiques plus tard, il accompagna à nouveau les Naboo et les Jedi vers Naboo, où une guerre contre la Fédération du Commerce s'imposait. Il s'illustra bien malgré lui après avoir été piégé dans un chasseur spatial N-1 et avoir décollé en pilotage automatique. Contre toute attente, il parvint, par chance, à toucher un point vital du vaisseau de commandement droïde en orbite, et à faire gagner la guerre à des Naboo et des Gungans sur la brèche.

Il apprit néanmoins, à son retour, le décès de Qui-Gon Jinn des mains d'un Sith, Darth Maul. Obi-Wan Kenobi, fait chevalier pour ses exploits contre ce même ennemi inattendu, avait entretemps réussi à convaincre le Grand Maître Yoda de le laisser entraîner Anakin, sous peine de quitter l'Ordre et de le faire sans l'aide de personne, ce qu'il avait promis à son propre maître à l'agonie. Fait padawan, Anakin rencontra Palpatine, le nouveau Chancelier Suprême de la République Galactique, et ce dernier lui assura qu'il suivrait son évolution et ses progrès.


L'apprentissage de Anakin fut une tâche rude pour Kenobi, pour plusieurs raisons. D'abord, Obi-Wan doutait de ses capacités à former un élève aussi doué, ce qui le plaçait souvent en position de faiblesse face à un garçon qui, rapidement, fit montre de talents exceptionnels et de dons innés pour la maîtrise de la Force et le combat. Arrogant, démonstratif, égocentrique et irrespectueux, Anakin nourrissait une relation mêlant une affection filiale et un mépris vicéral pour son maître et le reste des Jedi. Dans ses moments de doute, lorsqu'il se remettait en question, Palpatine lui vouait toujours une oreille attentive et flattait son égo, ce qui n'arrangeait en rien sa situation.

A partir de -29, Anakin et Obi-Wan commencèrent à mener des missions ensemble. Sur Zonama Sekot, ils ratèrent de peu l'avant-garde yuuzhan vong ayant enlevé le maître jedi fosh Vergere, mais Anakin se montra une fois de plus plus doué que les autres et privilégiés dans l'exploitation du vivant à travers la Force. L'arrivée de Wilhuff Tarkin et Raith Siennar dans le système, venus pour chercher à exploiter les capacités uniques de la planète vivante, Anakin fut néanmoins confronté à Ke Daiv, un vieil ennemi, devenu garde du corps de Tarkin. Durant leur confrontation, Anakin, en rage, provoqua chez son ennemi une combustion spontanée, mais fut capturé par Tarkin. Kenobi engagea à son tour le combat pour le sauver, allant jusqu'à détruire le vaisseau de Tarkin et Siennar. Zonama Sekot, sentant le danger, disparut et alla s'évanouir dans les Mondes Inconnus.

En -28, Anakin devint un Jedi à part entière après avoir vaincu le spectre de Darth Maul, incarnation de ses peurs et de sa part d'obscurité, et avoir construit son propre sabre laser sur Ilum. Il se montra particulièrement doué dans l'art de combattre au sabre, et remporta de nombreux combats par la suite. Il développa un sentiment de déception envers la justice républicaine, mais se révéla aussi doué pour la télépathie, et bien plus attaché et fidèle aux Jedi que le Haut Conseil ou Kenobi auraient pu le croire. Vers -28, Anakin et Obi-Wan déjouèrent un complot visant à les assassiner et visant plus particulièrement le jeune padawan. Le coupable, Maxo Vista, avoua avoir pris ses ordres d'un seigneur sith, ce qui renforça les soupçons du Conseil au sujet d'une survie d'un ou plusieurs Sith, et au sujet de Skywalker. La même année, Anakin fit la rencontre du Maître C'Baoth, qui lui fit très forte impression en tant que leader du grand projet du Vol Vers l'Infini. En vérité une fantoche sans envergure de Darth Sidious, C'Baoth devait immiscer dans l'esprit d'Anakin l'idée qu'un personnage puissant et ambitieux serait un excellent choix pour le bien de la Galaxie.


Son arrogance se développa à mesure que ses talents s'affinaient. De plus en plus indépendant et négligent, il jouait de chance et se disputa de plus en plus couramment avec Obi-Wan, qui était tant inquiet pour lui qu'intimidé par son potentiel. Obi-Wan doutait de pouvoir le contrôler s'il devait continuer à gagner en expérience, et perdit dans le même temps de sa confiance en lui-même et du respect que lui vouait Anakin. Sur Mawan, la mort de Yaddle, membre du Haut Conseil des Jedi, retomba sur les épaules d'Anakin, et les frictions qui en résultèrent faillirent bien faire éclater sa relation avec Obi-Wan. Leur mission sur Vanqor, qui faillit leur coûter la vie à tous les deux, modifia néanmoins profondément leur relation. Elle évolua de celle de mentor et élève à celle de frères d'armes, mais la confiance et la dimension fusionnelle furent gagnées en sacrifiant les restes d'autorité que possédait encore Obi-Wan sur son apprenti.

En -24, le retour de leurs adversaires de Vanqor, Jenna Zan Arbor et Roy Teda, sur Romin, poussa les deux Jedi à se mettre à leur poursuite. L'opération faillit bien une nouvelle fois leur coûter la vie, mais Granta Omega, déjà derrière leur première tentative d'assassinat des années auparavant, fut finalement arrêté.

Les deux années suivantes furent marquées par une enquête portant sur des tentatives d'assassinat autour du vote de l'Acte de Réforme Financière. Ce texte novateur aurait pu permettre de prévenir l'éclatement de la Guerre des Clones. Bien que les Jedi aient réussir à prévenir tout drame, la loi ne passa pas en raison des pressions exercées.


En -22, Obi-Wan et Anakin furent envoyés sur Ansion, afin de servir de médiateur dans un nouveau conflit. L'heure était au morcellement de la République, et la guerre devenait une éventualité de plus en plus importante. Anakin, grâce à ses tactiques, parvint néanmoins à faire basculer la situation de manière radicale, conservant Ansion au sein de la République Galactique en évitant un bain de sang. Il fut envoyé, dès son retour, sur une mission plus particulière, puisqu'il s'agissait de la protection d'une vieille connaissance : Padmé Amidala, aujourd'hui sénatrice de Naboo. Anakin avait alors vingt ans, et les retrouvailles produisirent en Anakin et en Padmé un bouleversement auquel Obi-Wan ne s'attendait pas. Le maître eut beaucoup de difficultés pour tenir Anakin et l'empêcher d'agir trop impulsivement.

Une tentative d'assassinat sépara néanmoins Obi-Wan et Anakin, lorsque Obi-Wan fut envoyé pour enquêter sur les assassins, et Anakin chargé de veiller à la sécurité de la sénatrice. Les deux jeunes gens se rendirent d'abord sur Naboo, où une retraite dans la Vallée des Lacs leur permit de se lier davantage et de parler e leurs vies respectives et de leurs parcours. Bien qu'un Jedi n'ait aucun droit à entretenir de relation amoureuse avec qui que ce soit, Anakin, tourmenté par ses sentiments pour Padmé, lui déclara sa flamme. Padmé, bouleversée et indécise en raison des conséquences que la découverte de cette relation pourrait avoir sur Anakin, choisit néanmoins de refouler ses propres sentiments.

Lors d'un cauchemar, Anakin eut finalement une vision de sa mère, blessée et à l'agonie. Il convint Padmé de le suivre sur Tatooine, où Anakin retrouva Watto. Son vieux propriétaire l'accueillit avec chaleur et lui expliqua qu'il avait vendu sa mère à un fermier, et que celui-ci l'avait affranchie et épousée. Troublé, Anakin retrouva la trace de Cliegg Lars, et fit la rencontre de son demi-frère, Owen. Il apprit que Shmi avait été récemment enlevée par une tribu de Tuskens. Sachant désormais que sa vision avait été parfaitement vraie, Anakin emprunta le swoop de Owen pour partir sur les traces de sa mère.

Il finit par atteindre le village des pillards et par retrouver sa mère, mourante. Elle rendit son dernier soupir dans ses bras, et toute la culpabilité, la peur et la tristesse accumulée depuis qu'il était enfant refit surface. Explosant de rage, il massacra les Tuskens et ramena le corps de sa mère à la ferme, où il l'enterra en lui promettant qu'il parviendrait à vaincre la mort. Extrêmement fragilisé, il dévoila pleinement l'ampleur de ses blessures psychologiques à Padmé, qui découvrit à quel point il avait besoin d'amour, et non de règles.


En relayant une communication de Obi-Wan Kenobi au Haut Conseil des Jedi, Anakin apprit que son maître avait été enlevé par les Séparatistes du Comte Dooku. Obi-Wan avait réussi à faire la lumière sur le complot visant la sénatrice Amidala. Comme elle était le chef de file des pacifistes au Sénat Galactique, les intentions de Dooku de déclencher une guerre paraissaient évidentes. Mace Windu ordonna à Anakin de rester où il était, mais Padmé choisit d'aller aider Obi-Wan, forçant ainsi Anakin à désobéir, à son grand plaisir.

Anakin et Padmé trouvèrent, sur Géonosis, les fonderies de droïdes préparant le conflit, et furent prises en chasse par les Géonosiens et Jango Fett, le chasseur de primes. Condamnés à mort, ils rejoignirent Obi-Wan dans une grande arène pour leur exécution, mais se déclarèrent avant cela leur flamme mutuelle. Galvanisé mais inquiet, Anakin fit face au monstre envoyé pour le tuer, tout comme Padmé et Obi-Wan. Mace Windu et une centaine de Jedi leur vinrent en aide, provoquant la sortie de milliers de droïdes de combat. Les Jedi furent rapidement acculés, mais l'intervention du Grand Maître Yoda, venu de Kamino avec les armées clones préparées pour la République Galactique, leur permit de fuir.

La bataille tourna court, la République ayant pris la Confédération des Systèmes Indépendants au dépourvu. En poursuivant le Comte Dooku, Anakin et Obi-Wan perdirent Padmé, mais Obi-Wan parvint finalement, en déployant une grande énergie, à contrôler son padawan, qui démontra sa capacité à faire son devoir et à faire confiance en les capacités de Padmé. Le duel contre Dooku tourna néanmoins court. Obi-Wan fut blessé et Anakin perdit son bras droit. Seule l'intervention de Yoda permit de les sauver, mais Dooku s'échappa. La Guerre des Clones venait de commencer.


Refusant d'attendre encore, Anakin et Padmé se marièrent sur Naboo, secrètement, avec pour seuls témoins un prêtre, C-3PO et R2-D2. Chacun dut alors se quitter pour remplir la mission qui était sienne.

La Guerre des Clones fut une nouvelle opportunité pour Skywalker de se distinguer et de s'améliorer, nourrissant toujours davantage son égo. Il fut baptisé le Héros Sans Peur par ses ennemis, et démontra, aux commandes d'un Delta-7 Aetherspirite considérablement modifié, ses talents de pilote.

La première mission d'Anakin et Obi-Wan fut sur Raxus Prime, où le Comte Dooku trouva un très ancien et très dangereux artefact sith : un catalyseur de Force pouvant remettre en service l'ancienne Faucheuse Noire, une arme d'une puissance terrifiante. Capturé par Dooku et le chasseur de primes Cydon Prax, Anakin fut envoyé sur Alaris Prime, colonie wookie, où il échappa de peu à l'explosion de Force du catalyseur. Retrouvé par Obi-Wan, Anakin partit sur la trace d'un moyen de vaincre la Faucheuse sur Rhen Var, sur le conseil de Mace Windu. Il prit contact avec l'esprit d'Ulic Qel-Droma après une série de combats violents, et, fort de son savoir, mena l'assaut contre Thule. Anakin défit Cydon Prax, puis détruisit la Faucheuse Noire à Kessia, la capitale. Enorgueilli par cette victoire, il ne fit preuve que de dédain pour Obi-Wan Kenobi.


Plus tard, Anakin et Obi-Wan furent envoyés sur Muunilinst, où ils renversèrent le Clan Bancaire Intergalactique, le plus gros soutien financier de la Confédération des Systèmes Indépendants et un membre fondateur. Menant l'assaut spatial, Anakin remporta une victoire facile mais fut pris à partie par un mystérieurx agresseur. Il le suivit jusque sur Yavin IV et fit alors la connaissance de Asajj Ventress, le nouvel apprenti et assassin du Comte Dooku. Désarmé, Anakin parvint néanmoins à récupérer une des armes de son adversaire. La frappant avec violence et rage, il se dirigea au bord du côté obscur et provoqua un trouble qui perturba aussi bien Kenobi, que Yoda ou Jinn.

Par la suite, Anakin continua ses opérations. Capturé par Aurra Sing sur Tatooine, il apprit aussi une opération secrète du Comte Dooku sur Coruscant, qu'il put contrecarrer, et suivit ses acolytes jusque sur Metalorn, où il défit une série d'acolytes de Dooku et détruisit une usine de droïdes de combat en cortose. Sur Jabiim, ensuite, Anakin fut profondément marqué par les atrocités de ce conflit embourbé. Persuadé que Obi-Wan avait été tué, il devint maussade, torturé par ses imperfections et ses défauts. Évacué une première fois, il dut revenir directement lorsqu'aucun Jedi ne resta sur place pour combattre. Il prit la décision difficile de faire évacuer la planète. Confronté à l'hostilité des officiers jabiimiens, il étrangla le Capitaine Orliss Gillmunn à l'aide de la Force et le tua, un acte qui deviendra désormais presque une marque de fabrique. Détaché du front pour s'occuper un temps des blessés, Anakin fit inutilement face à son incapacité à vaincre la Mort. Le chevalier tusken A'Sharad Hett lui enseigna néanmoins que la Mort n'était pas une fin tant que l'on se souvenait de ceux qui sont partis, et de l'amour qu'on leur portait. Skywalker fut quelque peu soulagé par ce refuge mystique, mais n'abandonna pas sa promesse à sa mère pour autant.

Les semaines qui suivirent virent Skywalker et Hett collaborer. En tant que Tusken, Hett constituait un dilemme pour Anakin, qui leur vouait une haine démesurée depuis le décès de sa mère. Le Tusken, dont la nature et la culture encourageaient des actes tels que la vengeance et le règlement des conflits par les armes, renta de raisonner Skywalker et de lui enseigner à quel point la vengeance et la douleur n'étaient que le carburant de la Mort qu'il souhaitait si ardemment vaincre. Hett finit par dévoiler à Skywalker qu'il était humain, mais Tusken de cœur, et que ce qu'on avait au fond de soi n'était jamais rien face à la révélation qu'apportaient les enseignements jedi. Anakin, voyant son visage humain et calme, comprit alors ce qu'il voulait dire, et apprit à juger les gens moins sur ce qu'ils étaient que sur leurs actes.

Anakin et Obi-Wan furent réunis peu après, et le padawan apprit que Ventress vivait et avait capturé Kenobi pour le faire souffrir. Apaisé de son désir de vengeance et rassuré par le retour de Kenobi, Anakin retrouva pour un temps une relative paix intérieure.


Fait chevalier, Anakin eut davantage d'occasions de s'illustrer, de mener ses idées à leur terme, et de retrouver Padmé, son épouse secrète. Un jour qu'il s'isolait, sur Coruscant, pour lire un des messages de sa bien-aimée, il fut attaqué par Asajj Ventress, qui faillit lui faire perdre un œil, et lui laissa une cicatrice à l’œil droit. Ventress menaça de s'en prendre à Amidala comme elle s'en était prise à Kenobi, ce qui provoqua en Anakin une nouvelle explosion de fureur. Il la ligota avec des câbles électriques à l'aide de la Force et, une fois qu'il la considéra morte, l'envoya dégringoler les étages de Coruscant.

Bien que détaché du tutelage de Kenobi et souvent amené à collaborer avec des maîtres comme Saesee Tiin ou Ki-Adi-Mundi, Anakin passa le plus clair de son temps avec Obi-Wan Kenobi. Leur relation de frères d'armes pleinement assumée à présent leur garantit un réchauffement considérable de leurs relations, mais ce réchauffement masqua à Kenobi la montée de l'arrogance et de l'inquiétude de Skywalker pour ceux qu'il aimait. Il fit aussi la connaissance de l'Amiral Wulff Yularen, qui devait devenir son commandant en second pour le reste de la guerre. Sur Christophsis, Anakin et Yularen remportèrent leur première victoire commune haut la main. C'est pendant cette bataille qu'Anakin reçut pour tâche d'entraîner une jeune Togruta du nom de Ahsoka Tano.

Bien que peu enjoué à l'idée de recevoir un padawan, Anakin apprit à compter avec elle, en particulier lorsqu'ils furent chargés de sauver le fils de Jabba le Huth, Rotta, et pris à partie par des MagnaGardes IG-100 et le Comte Dooku sur Tatooine. Plus tard, Ahsoka, Anakin et Obi-Wan infiltrèrent le monde zygerrien de Kadavo, où les esclavagistes avaient entassé des millions d'esclaves au profit de la Confédération des Systèmes Indépendants. Par la suite, Anakin et Ahsoka participèrent largement à la destruction du Malveillant, le vaisseau amiral meurtrier du Général Grievous, nouveau venu sur le front. Anakin et Obi-Wan durent défendre Kamino peu de temps après, et reprendre l'échantillon ADN original de Jango Fett des mains d'une Asajj Ventress toujours en vie.

Sur Gwori, Anakin s'illustra encore en participant de manière décisive à la destruction des chantiers spatiaux de construction militaire confédérés. Ses actes furent aussi décisifs sur Mon Gazza, Kothlis, Taloraan, et JanFathal. Il permit de renverser une bataille spatiale près de Bothawui en attirant Grievous dans un champ d'astéroïdes où avaient été déployés tous ses ST-TT, mais perdit R2 dans le même combat. Son droïde fut remplacé par un modèle R3 modifié pour permettre à Dooku et ses sbires de le suivre à la trace et de l'espionner. Après avoir échappé à une nouvelle tentative d'assassinat par la faute de R3, Anakin retrouva R2 dans une station confédérée sur Ruusan 2.

Un peu plus tard, Anakin fut chargé, avec Obi-Wan, d'escorter le Vice-roi Nute Gunray, capturé par Amidala, jusqu'à Coruscant. Gunray fut néanmoins libéré par Ventress, toujours vivante, avec l'aide du Capitaine Argyus, des commandos du Sénat. Dooku tomba néanmoins entre leurs mains peu de temps après, et conduit vers Florrum, un monde isolé où les deux Jedi devaient réparer leur vaisseau. Là-bas, le pirate Hondo Ohnaka retint Dooku de force pour obtenir une rançon d'un million de crédits. Anakin et Obi-Wan obtinrent de se voir délivrer cette somme, mais furent capturés à leur tour pour tripler la rançon. Lors de son voyage vers Florrum pour délivrer la rançon, néanmoins, le sénateur Jar Jar Binks détruisit accidentellement le réseau énergétique des pirates. Anakin et Obi-Wan purent fuir, mais Dooku avait disparu.


S'illustrant encore sur Quell et Maridun, Skywalker fit la preuve de ses talents de médiateur sur Orto Plutonia, en réglant un ancien conflit portant sur la souveraineté d'une petite planète glacée, ainsi que ses talents d'enquêteur en confondant le scientifique Nuvo Vindi dans l'affaire du virus de l'ombre bleue, sur Naboo. Son combat pour sauver ses amis et la planète de son épouse menèrent Anakin à mettre sa vie en très grand danger sur Iego. Sur Ryloth, enfin, Anakin fit preuve de ses talents de stratège militaire en commandant une grande partie des efforts destinés à faire tomber cet énorme centre de production séparatiste.

Sur Felucia, Ahsoka Tano commença à faire preuve de la même arrogance et indépendance que son maître. Se mettant en danger et causant la mort de nombreux clones alors même que la retraite avait été ordonnée, elle provoqua une réaction chez Anakin qui lui rappela sa propre relation avec Obi-Wan. Se retrouvant brutalement de l'autre côté du miroir, loin de l'influence de Palpatine, Anakin commença à remettre son comportement en cause pour mieux apaiser celui de sa padawan.

Anakin et Ahsoka furent ensuite envoyés sur les traces de Cad Bane, qui avait prit possession du cristal mémoriel de Kyber : la liste des enfants sensibles à la Force, autrement dit la liste de tous les futurs Jedi. Avec ce cristal en main, Dooku pouvait causer un coup terrible à l'Ordre Jedi. Poursuivant Bane sur Devaron, ils faillirent bien le vaincre, mais l'imprudence de Tano la fit tomber dans un piège et força Anakin à livrer au chasseur de primes la liste complète avant de fuir. Les Jedi furent alors largement occupés à secourir les enfants menacés.

Les Jedi choisirent d'agir seuls, sans prévenir le Chancelier, ce qui inquiéta Anakin et le rendit méfiant. Ce n'était pas la première fois que le Haut Conseil des Jedi dissimulait volontairement des informations à la République pour son propre confort. Anakin prévint Palpatine de la situation, lui exposant ses théories : Anakin sentait que Dooku avait derrière lui un supérieur, qui tirait les ficelles à une échelle plus vaste. Palpatine s'empressa de l'assurer que c'était très improbable, naturellement, mais flatta son intelligence. Envoyé par la suite sur Mustafar, les Jedi purent sauver les enfants qui avaient été enlevés avant l'arrivée de leurs protecteurs. Ils ne purent néanmoins faire la lumière sur les auteurs exacts du complot, et Bane s'était entretemps échappé. Le front se déplaça progressivement sur la Bordure Extérieure, et Anakin fut plus souvent en contact avec le Maître Windu, qui, depuis son acceptation dans l'Ordre, le surveillait d'un oeil sceptique.


Sur Coruscant, Anakin combattit une nouvelle fois Aurra Sing et Cade Bane, réunis dans une assistance très dangereuse de chasseurs de primes. Il parvint à sauver les dirigeants de la Délégation des 2,000, principaux défenseurs d'une paix par la diplomatie. Son retour et ses plans de repos furent néanmoins entachés par une dispute avec Padmé, qui refusa d'aider les Jedi à espionner un sénateur suspecté de trahison. Anakin était le porte-parole du conseil, et comprit rapidement qu'elle refusait en raison d'une ancienne relation amoureuse avec lui. Elle accepta de venir en aide aux Jedi, pour Anakin seul, mais cette révélation rendit Anakin extrêmement instable et faillit bien lui faire faire rater la mission menée ensuite sur Cato Neimoidia. Bien que Rush Clovis ait été confondu, l'affection qu'il ressentait encore pour Padmé permit à Anakin de la tirer de Cato Neimoidia en vie.

Sur Geonosis, quelques temps plus tard, Anakin commença à réaliser la mâturité de plus en plus frappante et précoce de Tano, et réalisa qu'il la considérait comme sa fille et qu'il refusait l'idée de la voir partir. Résigné à la laisser voler de ses propres ailes, il mit à jour avec elle les complots de l'opposition mandalorienne de Pre Sizsla contre la Duchesse Satine Kryze. Les talents de la padawan allant croissants, ils purent aider à la défense d'un petit village de fermiers féluciens persécutés par Ohnaka. De retour sur Coruscant, Ahsoka entra en grand conflit avec son maître au sujet des points de vue politiques d'Amidala et de la solution à apporter à la guerre. Après une tentative de voyage avortée vers Raxus, alors capitale de la C.S.I., qui valut à Anakin une crise d'autorité qui l'ébranla sévèrement, Ahsoka fut plus régulièrement mandatée pour des missions diplomatiques et des enquêtes dans le milieu de la politique. Anakin l'accompagna jusqu'aux points de départ de ses missions, mais ne put y participer. Dès lors, Anakin devint plus éloigné d'Ahsoka et dut se résoudre à accepter son indépendance, bon gré, mal gré.

Anakin et Obi-Wan eurent affaire à forte partie en la personne de Savage Opress, un acolyte obscur entraîné en secret par Ventress. Opress avait entamé, pour le compte de Dooku, l'assassinat de nombreux grands Jedi, et sa force surnaturelle le rendait extrêmement dangereux. Sur Toydaria, il échappa aux deux Jedi à deux reprises, après avoir tué le roi, d'abord, puis lors d'un duel à bord du vaisseau de Dooku, ensuite.

Sur la planète Mortis, Anakin dut affronter, avec Obi-Wan et Ahsoka, trois étranges êtres semblant incarner le Bien, le Mal, et la Sagesse ( une femme, un homme et un vieillard ). Leur planète semblait n'obéir qu'à leurs règles, et les trois êtres semblaient vouloir tourmenter Anakin en particulier. Refusant de suivre la Sœur, Skywalker voulut confronter le Frère. Celui-ci le mit tout simplement face à l'avenir, et Anakin eut la vision de son inéluctable avenir en tant que seigneur sith et meurtrier. Refusant de voir la réalité en face, Anakin parvint d'abord à juguler l'influence des deux forces, mais fut finalement dépassé par le côté obscur et corrompu. La Frère, se sentant tout-puissant, assassina la Sœur et voulut détruire le Père. Le suicide du Père et l'amour qu'il témoigna au Mal parvinrent à déstabiliser le Fils et à permettre à Anakin de se libérer finalement de son influence. Cette vision métaphorique de l'avenir et du combat intérieur d'Anakin se désagrégea une fois les trois personnages décédés, et s'évanouit dans l'espace. La nature de cet avènement resta mystérieuse, mais il est facile de croire que la Force voulait confronter ici l’Élu à ses maux intérieurs, ainsi qu'aux sacrifices auxquels il devrait consentir ; l'ultime sacrifice étant le sien.


Choisissant d'oublier tout cela dans un coin de sa mémoire, Anakin mena de nouvelles opérations avec Ahsoka et Obi-Wan, en particulier une opération d'extraction très osée de la Citadelle, la prison jugée impénétrable et sans failles de la C.S.I. sur Lola Sayu. Là, il rencontra à nouveau le Capitaine Wilhuff Tarkin, qu'il avait rencontré il y a longtemps sans forcément s'en souvenir, et qui était alors le second du Maître Piell. Anakin perdit ensuite la trace d'Ahsoka lors d'un nouveau raid sur Felucia, et dédia tout son temps à la recherche de sa padawan. Il ne la retrouva qu'après la destruction d'un nouveau vaisseau mortel, le Tueur d’Étoiles. Mais Ahsoka semblait troublée par la personnalité de son maître.

Son padawan de retour, Anakin vint en aide aux Mon Calamari et au Capitaine Ackbar sur Dac, contre les Quarrens, alliés à la C.S.I.. Cette guerre civile, principalement sous-marine, faillit lui coûter la vie et causa de nombreux morts. Pire encore : Padmé, présente sur place pour assister au couronnement du nouveau roi, fut également ciblée et prise à partie. Mais à peine cette guerre civile terminée, Anakin dut voler vers Naboo pour enquêter sur les rumeurs de préparation militaire des Gungans. Découvrant qu'un des chefs de file était un acolyte de Dooku, Anakin put empêcher la guerre, mais fut entraîné dans un piège du seigneur sith en tentant d'arrêter les responsables. Capturé, il fut échangé contre Grievous, qui venait d'être capturé après des mois et des mois de traque.


Toujours plus proche de ses troupes et de Palpatine, Anakin se distingua à nouveau comme maître de guerre sur Umbara. Blessé d'avoir fait l'objet d'un chantage ayant provoqué la libération d'un des pires ennemis qu'ait eu la République Galactique, il poussa la 501ème à bout et obtint des résultats exceptionnels. Il libéra également la colonie togruta de Kiros grâce aux talents de Kenobi, Avec son ancien maître, il se lança ensuite sur les traces de Ventress, à nouveau. Ventress supposément morte sur Boz Pity, Kenobi et Skywalker furent, une fois de plus, ciblés par une tentative d'assassinat du Comte Dooku sur Ruhe.

Les derniers mois virent Anakin se battre sans Ahsoka, collaborant régulièrement avec Kenobi. Leur avant-dernière mission commune eut lieu sur Nelvaan, un monde gelé où le Général Grievous aurait pu se cacher. Ils ne trouvèrent qu'une tribu d'indigènes sans mâles et souffrant de l'hiver. Kenobi parvint à communiquer avec eux, et usa d'une vieille prophétie de la tribu au sujet d'un étranger à la main fantôme. Il brandit le bras droit d'Anakin, cybernétique, et celui-ci fut alors envoyé pour mener une mission sacrée vers l'origine du mal rongeant ce monde.

Anakin parvint à un complexe scientifique où des expériences malsaines étaient menées sur les Nelvaaniens. Le Techno-Syndicat tenait le complexe. Il eut ici une nouvelle vision, où une main mécanique se transformait en hydre vorace et massacrait toute vie. La silhouette stylisée d'un casque qu'il avait déjà vu comme devant être le sien fut la dernière chose qu'il vit. Anakin parvint à libérer les Nelvaaniens et à détruire le complexe, sacrifiant son bras cybernétique. Poursuivant les tortionnaires, il les accula avant leur fuite et les massacra en leur broyant la gorge en brandissant son bras, complétant la part nelvaanienne de la prophétie.

La suite de la guerre vit Anakin et Kenobi enquêter sur l'hypothèse de plus en plus claire de l'existence d'un seigneur sith au-dessus même de Dooku. Cette enquête fut néanmoins avortée par l'attaque de Grievous sur Coruscant. Palpatine fut enlevé, et Anakin fut chargé de le libérer, avec Kenobi, à l'intérieur même du vaisseau amiral des forces séparatistes : la Main Invisible. Lors du combat final contre Dooku face Palpatine, Obi-Wan fut mis hors d'état de combattre. Palpatine incita Anakin à exécuter un ennemi désormais inoffensif, les deux mains tranchées, mais ne parvint pas à le faire abandonner Obi-Wan, ce qui devait marquer une nouvelle étape dans le dernier processus destiné à déstabiliser et faire sombrer Anakin ; une mission que Palpatine s'était fait un point d'honneur de terminer depuis des années.


De retour sur Coruscant et la guerre approchant de son terme, Anakin se mit en tête de terminer son travail et de quitter l'Ordre pour vivre avec Padmé. Celle-ci lui apprit, par ailleurs, qu'elle était enceinte, ce qui bouleversa le Jedi mais le rendit plus déterminé que jamais à s'agripper à cet espoir familial. Il eut néanmoins une nouvelle vision, celle de Padmé perdant la vie en donnant naissance à ses enfants. Paniqué, Anakin se jura de trouver un moyen de vaincre cette nouvelle vision. Palpatine lui révéla discrètement une part de son savoir obscur au travers d'un récit soi-disant légendaire sur son ancien maître, Darth Plagueis. Le Chancelier lui garantit que les Jedi n'accepteraient jamais qu'on joue avec la vie et la mort, instillant en Anakin la certitude que l'Ordre Jedi ne ferait que l'empêcher de tenir sa promesse.

Se sentant isolé au milieu des Jedi et incompris, plus encore en raison de l'attitude ouvertement méfiante de Mace Windu, Anakin se vit ensuite refuser une place au Haut Conseil des Jedi, en tant qu'observateur de la Chancellerie. Considérant ce refus comme insultant, il s'emporta et ne fut que plus perturbé par la demande qui lui fut faite, plutôt, d'espionner et de rapporter les moindres faits et gestes du Chancelier. Bien entendu, Anakin alla prévenir son vieil ami de ses nouveaux doutes et de la mission qui était sienne. Palpatine choisit cet instant pour révéler son identité secrète, se présenter sous les traits de Darth Sidious. Il garantit à Anakin que seuls les savoirs obscurs qu'il possédait pourraient permettre de sauver Padmé, mais ne put empêcher son protégé de courir prévenir Mace Windu. Celui-ci partit en urgence avec plusieurs maîtres, et ordonna cependant à Anakin de rester au Temple.

Laissé seul, Anakin se rappela l'ensemble des pertes consenties pour l'Ordre, y compris sa mère. Il se rappela aussi de sa vision, du destin tragique de Padmé, et de la promesse de Palpatine. Après avoir été un si bon ami, pouvait-il vraiment être si mauvais, et lui mentir en disant qu'il souhaitait voir Padmé vivre ? Anakin désobéit et se rendit à la Chancellerie. Il arriva à temps pour découvrir un massacre. Mace Windu se tenait sur le point d'achever un Darth Sidious à terre, ce qu'Anakin refusa de cautionner. Après avoir désarmé et causé la mort de Windu, Anakin s'effondra sous le poids terrible de ses actes. Sidious en profita alors pour terminer son travail de soumission, et en faire son nouvel apprenti. Alors qu'Anakin finissait de sombrer dans les méandres de son esprit tourmenté, un être nouveau, fait de douleur et de rage, prit possession de lui, et fut baptisé : Darth Vader.


Sous les ordres de son nouveau maître, Vader prit le commandement de sa 501ème et se rendit au Temple Jedi. La plupart des maîtres et chevaliers étant au front, il leur fut plutôt aisé de massacrer la garde et l'ensemble des novices présents. Torturé par ses actes au fond de lui, il se rendit ensuite sur Mustafar, pour éliminer l'ensemble du Conseil Séparatiste et ordonner la désactivation totale des armées droïdes. Ainsi, il permettait aux clones d'exécuter l'Ordre 66 en toute tranquillité, et de soumettre les mondes ennemis ou réfractaires sans la moindre résistance.

Il reçut néanmoins une visite inattendue : celle de son épouse, Padmé, qui fut prise de terreur en découvrant ce qui lui était arrivé. Voyant que Obi-Wan avait dupé Padmé et s'était introduit dans son vaisseau, il crut à une trahison et faillit bien l'étouffer, ne lui laissant qu'un souffle de vie. Finalement, Obi-Wan, plutôt que d'user des bons mots et d'essayer de comprendre Anakin, l'ancien maître choisit l'ultimatum et la confrontation. Durant ce combat, la rage d'Anakin explosa et l'envahit. Il fut néanmoins incapable de prendre le dessus. Aveuglé par son arrogance, il finit par faire une erreur qui lui fit perdre son bras gauche et ses deux jambes, et glissa jusqu'à la rivière de lave où ses vêtements prirent feu et le consumèrent. Obi-Wan se retira, le laissant là et lui tournant le dos. Définitivement inondé de tristesse et de rage, Anakin disparut pour de bon et ne fut plus que Darth Vader.

Seul Sidious, son Empire instauré et Yoda vaincu, vint à son aide après avoir senti le danger troubler la Force. Soigné en urgence, Darth Vader fut équipé de l'armure qui devait devenir emblématique de sa personne, de son pouvoir, et de la cruelle puissance de l'Empire Galactique. L'opération terminée, il demanda à voir Padmé. Son maître choisit de lui mentir, lui révélant que sa femme et ses deux enfants étaient morts de sa main. Il coupait ainsi le dernier lien avec son ancienne identité, et provoqua la libération finale des pouvoirs du seigneur sith.



Dernière édition par La Force le Lun 26 Mar - 12:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swheritage.forumgratuit.org
La Force
Admin
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Tout autour de vous et en vous

Holofiche de personnage
Appréciation générale (La Force): Je suis géniale !
Points de vie:
0/0  (0/0)
Holocrons: ∞

MessageSujet: Re: Anakin Skywalker / Darth Vader   Ven 10 Fév - 10:36


Vader reçut de larges compensations pour sa participation à la Purge Jedi et les services rendus à l'Empire Galactique. Nommé Exécuteur, commandant suprême des forces armées impériales, il passa une grande partie de son temps à apporter la guerre aux mondes séditieux et à la Bordure Extérieure au nom de l'Empereur. Pour ce faire, il reçut le commandement exclusif et personnel de sa 501ème Légion, renommés plus tard Le Poing de Vader, ou Les Exécuteurs de Vader. Son vaisseau amiral fut l'un des premiers destroyers stellaires de classe Imperator, l'Exacteur. Une de ses premières opérations et des plus emblématiques fut son passage sur Honoghr, où, en échange de leurs services comme assassins personnels, Vader convint les Noghris de restaurer leur monde.

Mais une des premières priorités de Vader fut de terminer l'exécution de l'Ordre 66. Outre l'action audacieuse de Yoda et Obi-Wan, qui avaient pu avertir les Jedi isolés du piège tendu pour eux, plusieurs clones avaient trahi, ce qui avait semblé impossible. L’Équipe Ion fut pourchassée sur Murkhana, et le Jedi Bol Chatak, qui leur vint en aide, permit non seulement aux traitres de fuir, mais aussi à Vader de prendre conscience de sa grande faiblesse. L'armure avait considérablement réduit son agilité, et ses anciennes techniques n'étaient absolument plus adaptées à sa taille et à son poids actuel. Il dut user de sa puissance et de la rage qu'il avait en lui pour défaire difficilement cet adversaire qu'il aurait battu d'une simple passe vicieuse auparavant.

Son but restait néanmoins aussi de se venger d'Obi-Wan Kenobi. Mu par sa haine, il se fit piéger sur Kessel, quelques temps plus tard. Lors de leur conclave, des Jedi survivants avaient choisi d'attirer Vader pour l'éliminer, pour marquer le premier coup de leur révolution contre Palpatine. Contrairement à l'opération de propagande ayant accordé, pendant l'opération, la mort de cinquante Jedi à Vader seul, la vérité fut bien différente. Rendu seul sur Kessel, il fit montre de son habileté croissante au sabre malgré son armure, et parvint à éliminer quelques Jedi. Désarmé, un bras et une jambe coupés, il refusa de se rendre et fut mis à terre par ses anciens camarades. Il était sur le point d'être exécuté quand Appo, le commandant de la 501ème, surgit avec sa légion pour lui porter secours. Ils étaient sur ses traces pour le rappeler auprès de l'Empereur, et venaient de lui sauver la vie in extremis.

Vader reçut aussi la mission de traquer les comploteurs et gouvernants opposés à l'Empire. En la matière, sa première mission fut d'arrêter le sénateur Zar sur Alderande. Bien qu'il parvint à tuer le sénateur, il ne put l'arrêter. Son inaptitude à retrouver Kenobi et ses défaites personnelles à répétition participèrent à entretenir sa douleur.


Vader débuta ses affaires avec Wilhuff Tarkin à cette période. Leur premier coup d'éclat fut de tirer partie de suspicions concernant les Wookies pour les envahir et les réduire en esclavage, comme Tarkin le réclamait depuis un moment maintenant. Les suspicions se confirmant, Vader lança l'opération d'invasion rapidement, souhaitant une invasion terrestre et aucun bombardement afin de préserver autant de Wookies que possible pour les esclavagistes. Néanmoins, les indigènes usèrent de matériels séparatistes et de véhicules civils armés pour repousser les stormtroopers. Descendu pour combattre le Jedi, Vader ordonna finalement le bombardement de toutes les villes, à l'exception de Kachirho, la capitale, où il se trouvait avec ses hommes. Tuant cinq Jedi accompagnant Olee Starstone, un maître qu'il poursuivait depuis Murkhana, Vader prouva l'étendue de ses nouveaux talents avec son armure. Il ne put néanmoins éliminer Starstone, qui fut secourue par Shryne, son ancien compagnon de route. Vader défit néanmoins Shryne et mena avec succès l'invasion de Kashyyyk.

Il chercha ensuite à abattre Jax Pavan, un autre Jedi, en usant de diverses ruses. Pavan lui ayant échappé, il découvrit, plus tard, que Ferus Olin, un ancien Jedi et concurrent, lorgnait sur sa place aux côtés de Palpatine. Après une rencontre explosive sur Samaria, Olin et Vader se retrouvèrent sur Bellassa, où Vader entreprit de prouver la duplicité de Olin et son implication dans la dissimulation de plusieurs Jedi. L'ayant confronté et confondu, il utilisa le prototype de l’Étoile Noire pour détruire et l'astéroïde abritant les Jedi, et son mouvement de résistance dans le même temps.


Considérant l'idée de prendre le pouvoir depuis le départ, Vader entreprit également de trouver un moyen de renverser Sidious. Il considéra que sa seule chance était d'augmenter son pouvoir ou de disposer d'un apprenti. Apprenant l'existence du Talisman de Muur, un artefact sith contenant l'esprit du grand seigneur sith Karness Muur et permettant d'acquérir un grand pouvoir et de soumettre les faibles à sa volonté, il se mit en quête de l'oubliette où il devait être supposément gardé. Celeste Morne, une Ombre Jedi, avait été mise en stase en ce lieu, et reçut le seigneur sith comme il se devait. Apprenant l'existence de l'Empire Galactique et ce que Darth Vader et Darth Sidious avaient fait, elle se jeta sur Vader, qui n'eut guère de mal à la repousser. Néanmoins, l'idée de devoir se soumettre à l'esprit de Muur pour vaincre ne séduisait pas Vader tant que cela. Aussi proposa-t-il à Morne de la guider sur les voies du côté obscur. Elle refusa et anima les cadavres grâce au talisman. Vader battit en retraite et oublia cette idée, laissant Morne et le talisman dans la nature.

Toujours en -19, Vader fut chargé, avec le Capitaine Shale, du Bureau de la Sécurité Impériale, de retrouver le fils de Wilhuff Tarkin, Garoche, sur Atoa. Bien que Vader se sente terriblement coupable de toutes ses actions et rêve constamment de la Galaxie telle qu'elle aurait pu être s'il n'avait pas succombé au côté obscur, seules sa rage et sa haine lui permettaient encore d'avancer. En découvrant une force armée sur Atoa, Vader ordonna une intervention militaire impitoyable, et interrogea personnellement chaque civil capturé avant de l'exécuter. Le Commandant Voca, de la 501ème Légion, ne posa aucune question. Finalement, Dame Saro, Grande Prêtresse d'Atoa, vint à Vader afin de l'aider, en échange de l'arrêt des massacres et de son installation au poste de Moff. Vader refusa, et alla jusqu'à agresser Shale lorsque celui-ci proposa d'accéder à ses exigences. Vader n'avait néanmoins pas trop le choix : Tarkin le tuerait certainement s'il ne retrouvait pas son fils vivant.

Acceptant la proposition, Vader découvrit le destroyer stellaire de Garoche Tarkin, et la cause de sa destruction : un sabotage. Attaqué par des Atoans, il s'en tira et fit son rapport à Palpatine. Il avait appris la position de Garoche Tarkin de la bouche d'un pilote capturé. Mais Palpatine se fichait éperdument de la vie de l'amiral, et n'avait organisé cette expédition que pour calmer les ardeurs de son père le Moff. Vader poussa plus loin, proposant d'assassiner Garoche pour pousser son père plus encore dans son engagement à l'Ordre Nouveau. Vader lança donc un assaut sur la prison pour faire diversion, et s'infiltra avec Shale et ses stormcommandos. En arrivant à la cellule de Tarkin, Vader ne trouva néanmoins que son droïde protocolaire piégé. Il échappa de peu à l'explosion et, enragé, se lança vers le chef des Atoans. N'apprenant rien de ses prisonniers, néanmoins, Vader commença à suspecter une trahison de Garoche Tarkin. Tandis qu'il en prenait conscience, il eut néanmoins une vision de la vie qu'il aurait pu avoir s'il n'avait pas basculé. Ici, cependant, Padmé l'implorait de se réveiller pour échapper aux assassins. Sans qu'il puisse s'expliquer comment, il se fit révéler la trahison de Shale et de ses stormcommandos. Il put intervenir juste à temps pour empêcher que les commandos l'encerclant ne l'abattent. Avant de mourir, le dernier des clones expliqua que Shale avait agi car en désaccord avec les plans de l'Exécuteur.

Réchappant des divers pièges tendus par Shale, il partit à la poursuite du traître et de Dame Saro. Avec une petite escouade de survivants et le Commandant Voca, il combattit les insurgés les attendant sur place, mais fut submergé, et ses hommes massacrés. En se réveillant, privé de son casque, il fut face à Dame Saro et Garoche Tarkin. Tarkin était tombé sous le charme de Saro, et Saro en avait profité pour utiliser les forces du militaires à son avantage. En éliminant les autres factions séditieuses, Vader avait largement facilité leur travail de prise de pouvoir sur ce système.


Laissé seul, Vader eut une nouvelle vision de Padmé, qui s'inquiétait pour lui et faisait preuve de compassion. Tentant de se justifier, le seigneur noir blâma ses maîtres, mais ne fit que provoquer la fuite de la vision, qui, déçue, s'évanouit. Entrant dans une fureur incontrôlable, Vader parvint à se libérer. Il se traça un chemin dans un état de transe obscure, dans lequel il exécuta les Atoans et Shale. Au coeur de la cathédrale, il eut une nouvelle vision de Padmé, mourante, qui l'implorait de se confesser. Toute la tristesse du seigneur sith s'échappa, et Padmé pardonna son bien-aimé avant de s'évanouir à nouveau. Lorsque Dame Saro expliqua que les visions et les rêves étaient son fait, et qu'ils aidaient Vader à voir la vérité qu'il se cachait à lui-même, Vader tomba à nouveau dans une rage profonde. Il faillit tuer Tarkin, mais Saro révéla qu'elle était enceinte, et sauva son amant. L'espoir domina un instant, mais la rage avait fait place à la dépression chez Vader, qui déploya toute sa puissance pour faire s'écrouler la cathédrale de Saro sur eux.

Vader avait souhaité laisser la Force décider de son sort. Il se réveilla plusieurs jours plus tard, sur Coruscant, rétabli. Les Atoans avaient été soumis, Vader était vivant, et Wilhuff Tarkin, persuadé que son fils avait été tué par la faute des insurgés, était devenu plus vicieux et cruel que jamais envers les ennemis de l'Empire Galactique. Vader se soumit et se plia à la volonté de la Force.

Le Jedi Kento Marek ayant été découvert sur Kashyyyk, Vader se rendit sur ce monde à nouveau pour le traquer. Les Wookies se montrèrent néanmoins bien mieux préparés et puissants que prévu. Vader prit une escouade et marcha contre le centre du village où se centrait la résistance. Il y trouva Marek et se préparait à le tuer quand un petit garçon, Galen, lui prit le sabre des mains grâce à la Force. Surpris, Vader inspirait néanmoins trop de crainte à l'enfant pour que ce dernier n'en tire avantage. Il écrasa la gorge de Kento à l'aide de la Force, et s'empara de Galen, en qui il sentait un énorme potentiel, encore sauvage, à exploiter.


Entraîné à tuer dans la violence, Galen Marek, détruit moralement et devenu Starkiller, devint l'assassin personnel de Vader, un secret bien gardé que le seigneur sith utilisait pour éliminer ses ennemis. Son but ultime serait d'éliminer Sidious. En -3, Vader confia à son apprenti secret sa dernière mission, celle de combattre et vaincre certains Jedi, et lui assigna l'ancien commandant de son escadron Noir Huit pour l'accompagner sur place. Après avoir tué Rahm Kota dans une usine au-dessus de Nar Shaddaa, il tua Kazdan Paratus sur Raxus Prime, puis, enfin, Shaak Ti sur Felucia.

Vader, apprenant qu'il avait été confondu, fit néanmoins mine de tuer son apprenti sur l'Executor, avant de le récupérer et de le faire soigner sur l'Empirique, son vaisseau scientifique. Il choisit d'employer Starkiller sur une autre tâche : créer une alliance de divers mouvements de résistance pour détourner l'attention de l'Empereur de lui. Il parvint à s'allier Bail Organa et à détruire les chantiers spatiaux de Raxus Prime, mais sentit que son apprenti risquait de développer des sentiments malvenus chez un Sith pour ses camarades. Décidant qu'il était temps de détruire et l'Alliance pour la Restauration de la République, et son apprenti, le seigneur sith choisit de révéler aux sénateurs séditieux l'identité de Galen Marek lors de la signature du Traité de Corellia et leur arrestation. Grâce à l'aide de son droïde d'entraînement, Starkiller put néanmoins s'échapper.

Songeant à torturer les sénateurs avant de les livrer à l'Empereur, Vader se rendit sur l’Étoile Noire, encore inachevée. Marek vint néanmoins l'affronter, et prit, de manière surprenante, le dessus. Projeté, démasqué et défait, dans la salle du trône, Vader fut livré à Marek par l'Empereur, qui, visiblement, comptait suivre la Voie des Sith en acceptant tout apprenti apte à détruire ce soi-disant Élu qui ne lui faisait que défaut depuis qu'il l'avait sauvé sur Mustafar. Marek refusa, et confronta l'Empereur. Aidé de Rahm Kota, supposément mort, Marek parvint à échapper au combat psychologique que menait l'Empereur contre lui. Marek survécut et fuit. Les Sith poursuivirent Marek et les sénateurs libérés avec un bataillon entier de stormtroopers. Marek acculé, Palpatine parvint à abattre l'apprenti secret. Celui-ci, néanmoins, était parvenu à détourner les pouvoirs déchainés pour tuer les stormtroopers présents et incapaciter les seigneurs sith. Les sénateurs purent fuir, et Vader ne put échapper à la rage de son maître qu'en jurant de traquer la Rébellion jusqu'à sa mort ou celle de ses ennemis. Désormais, il se savait néanmoins clairement sur un siège éjectable.

Ainsi démarra la Guerre Civile Galactique, en -2.


Les années qui suivirent virent néanmoins Vader tenter de créer un clone de Marek sur Kamino, malgré les dangers. Tous, néanmoins, furent assaillis de visions d'horreur, déficients mentaux, ou physiquement défectueux. Un seul se démarqua, et fut finalement entraîné dans le but d'aller sur Cato Neimoidia pour tuer Rahm Kota, une tâche à laquelle l'original avait échoué, et pour lequel l'original avait eu des sentiments forts. Pour le tester, il le fit s'opposer à un droïde prenant l'apparence holographique de Juno Eclipse. Marek ne put l'attaquer, et Vader décida de le détruire. Il fit néanmoins l'erreur de révéler ses plans et l'histoire de l'original au clone, et de nombreux souvenirs firent surface. Marek s'échappa de justesse en récupérant certaines aptitudes, et fuit Kamino. Vader entendit à nouveau parler de lui sous son ancien nom de code, Starkiller.

Bien sûr, il ne la laissa pas errer dans la nature sans réagir. Vader chargea Boba Fett, la valeur montante du monde des armes à louer, de capturer Juno Eclipse, l'ancien amour de Marek, pour attirer Marek à lui. Il sacrifia, au nom de cette traque, nombre de stormtroopers et de ressources. En attendant, il parvint enfin à créer un clone parfait, qui apprit à ignorer son original et à se constituer comme un être à part. Au retour de Fett, avec Juno Eclipse prisonnière, il avait un apprenti viable et se mit donc à patienter jusqu'à l'arrivée de Starkiller, qui ne tarda pas. Sûr de sa victoire, il affronta le traître avec tous ses pouvoirs, et utilisa de nombreux clones imparfaits. Finalement, en menaçant sa prisonnière de mort, il put faire chanter le traître et le forcer à obéir. Son avantage ne dura pas, néanmoins, car Eclipse résista. S'engageant dans un duel à la loyale, Vader finit par échouer et être désarmé. Seule l'intervention du Général Kota parvint ironiquement à le sauver de l'exécution sommaire que Starkiller semblait souhaiter lui réserver.

Emprisonné, Vader continua de discuter régulièrement avec le clone imparfait qui l'avait défait, pour tenter de le faire plier à sa volonté. Il n'y parvint pas, néanmoins, et dut abandonner pour l'instant. Il fut finalement libéré peu de temps après, et retrouva rapidement sa place aux côtés de l'Empereur Palpatine.


Vader se concentra à nouveau, dès lors, sur ses missions premières : supprimer les derniers Jedi et faire triompher l'Ordre Nouveau. Il défit An'ya Kuro, dernière Jedi encore pistée, et renforça sa position, avec l'aide de Boba Fett, contre la racaille de la Galaxie, qui voyait en lui une proie à abattre pour acquérir gloire et renom. Mais ses combats ne s'arrêtèrent pas là. Peu de temps après le vol des plans de l’Étoile Noire, Vader dut lutter, sur Kalakar VI, contre un culte de Sith oublié vouant un culte à un clone, ou peut-être simplement un sosie, de Darth Maul, l'assassin de Qui-Gon Jinn. Confronté à nouveau à l'incarnation de sa némésis, Vader faillit perdre la vie, et ne dut sa victoire qu'à l'arrogante confiance de son adversaire en ses capacités supérieures. Palpatine ne sembla absolument pas surpris d'apprendre tout cela, et Vader suspecta Palpatine de chercher de plus en plus une opportunité de le remplacer.

La 501ème avait néanmoins du nouveau pour lui. Après son échec sur Polis Massa, la Légion avait retrouvé la trace des plans volés à bord du Tantive IV, le courrier diplomatique d'Alderande et de Leïa Organa, son représentant au Sénat Impérial. Il mena un abordage facile au-dessus de Tatooine et s'empara de la princesse, mais les plans restèrent introuvables. Ordonnant une politique de la terre brûlée, et allant jusqu'à faire éliminer toute la famille de son demi-frère, Owen Lars, Vader affirma sa détermination, mais perdit à nouveau la trace des plans lors de la fuite du Faucon Millenium, le cargo contrebandier modifié de Han Solo, un ancien officier impérial et un traître.

Il laissa la traque des plans à la charge de ses subordonnés, tout en entamant l'interrogatoire de la jeune Organa dans le but d'obtenir la position de la base principale des Rebelles. Malgré l'usage de tous les moyens à sa disposition, Vader fut néanmoins bredouille. Il confia la prisonnière à Wilhuff Tarkin, qui voyait dans cette résistance une bonne opportunité de faire un choix final pour la première grande démonstration de la puissance de l’Étoile Noire, enfin terminée. Leïa donna une fausse information pour sauver Alderande, mais le Grand Moff fit malgré tout détruire la planète. La supercherie fut découverte plus tard, retardant les plans de l'Empire, mais un revirement inattendu permit de sauver la mise.

La Faucon Millenium fut capturé par l’Étoile Noire alors qu'il cherchait la trace d'Alderande, et conduit à bord. Laissant les Rebelles sauver Leïa Organa et fuir, Tarkin et Vader implantèrent sur le cargo une balise de pistage qui devait les conduire, finalement, à la base rebelle principale. Dans le simulacre de traque constituant la fuite de Luke Skywalker, Chewbacca, Leïa Organa et Han Solo de la station, Darth Vader retrouva avec surprise son vieux maître, Obi-Wan Kenobi, et le défit enfin. Sûrs d'eux, les Impériaux fondirent sur Yavin IV dans le but d'anéantir la Rébellion. Vader comprit néanmoins qu'une défaite se profilait en sentant de grands troubles dans la Force. Bien qu'il parvint presque à détruire les assaillants rebelles à bord de son TIE X-1, Vader ne put empêcher Han Solo de le détourner du dernier pilote rebelle - son fils, bien qu'il n'en sache rien - et de permettre la destruction de la station. Endommagé, le chasseur modifié s'écrasa sur Vaal et fut récupéré peu de temps après.


En récupérant l'épave de son vaisseau, Vader décida de se rendre une nouvelle fois sur Yavin IV pour tenter de trouver des reliquats rebelles à détruire. Il ne put néanmoins trouver de survivants et fut gravement blessé par son rival, le gouverneur Nox Vellam. Sauvé de justesse par le Capitaine Sodarra, Vader fut évacué et capturé par Han Solo et Chewbacca alors qu'il était sans défense. Par chance, Solo poursuivait à ce moment un agent de Vader, et put échanger l'Exécuteur contre Leïa Organa. Plus conscient que jamais de sa fragilité, enragé par les complots et sa nouvelle faiblesse, Vader fit de la traque du jeune pilote ayant détruit l’Étoile Noire une affaire personnelle, car il le soupçonnait, sans connaître son identité, avoir été l'apprenti de Obi-Wan Kenobi. De même, il se jura de devenir impitoyable tant avec les ennemis de l'Empire Galactique qu'avec ses propres agents. Il maintint le siège de Yavin IV en attendant la mise en service du mystérieux Executor sur Fondor, et révisa ses stratégies pour rester en place et vaincre la Rébellion. Il chargea Ulric Tagge de Yavin, et le Capitaine Bzorn de harceler les mondes séditieux.

A bord du Devastator, Vader entama la traque du pilote mystérieux. Sur Ultaar, il rencontra Beilert Valance, un chasseur de primes qui était aussi sur la trace du jeune homme. Enthousiasmé par l'idée d'une course contre la montre, il s'abima dans cette nouvelle quête. Arrivant à la Roue, Vader retrouva le pilote, qui fuit dans un yacht à toute vitesse. Tentant de l'intercepter, il fut à nouveau pris à parti par ce cargo qui l'avait mis à mal lors de l'attaque de l’Étoile Noire. Il faillit bien le détruire, mais fut arrêté par une violente décharge de Force portée par le pilote du yacht. L'équipe de Rebelles s'enfuit, mais Vader comprit dès lors que sa traque pourrait englober tant ce jeune pilote, que Leïa Organa et les contrebandiers lui mettant constamment des bâtons dans les roues. Il parvint à obtenir une nouvelle piste, qui lui fut néanmoins coupée par Valance. Le chasseur de primes avait maintenant la conviction que ce mystérieux garçon était la clé vers des lendemains meilleurs, et donna sa vie pour protéger son identité.

Après un mois de traque, il fut interrompu par la déconfiture suspecte des Tagge et l'accession au titre de Baron de Ulric Tagge. Détourné de sa piste, de toute façon froide et sans objet, Vader dut se résoudre à rentrer sur Coruscant avec son X-1 en pièces et une montagne de choses à expliquer à son maître. Palpatine étant alors en soins, Vader fut chargé de récupérer des données concernant Tarkin sur Malagarr, et ne revint que pour subir enfin sa punition : un cruel rappel de sa mortalité et de ses échecs passés par l'amputation de sa main droite. Il fut ensuite envoyé loin, sur Fondor, pour surveiller la fin de la construction de l'Executor tandis que le fruit de sa mission échouait à d'autres. Le plan secret de Tarkin fut néanmoins mis en échec par les Rebelles, et cela épargna un nouvel échec à l'Exécuteur.

Préparant son retour aux affaires, Vader commença à faire connaître ses plans, et le Projet Fondor. Il s'arrangea avec l'Amiral Griff pour mettre au point un stratagème devant confondre tous les officiers susceptibles de se tourner une fois encore contre lui. Attirant un espion rebelle pour saboter l'Executor, les conspirateurs, rassurés par Griff, furent surveillés et identifiés par Vader. Le Seigneur Sith réalisa néanmoins soudainement que l'espion n'était autre que le jeune pilote qu'il avait poursuivi pendant un mois. Bien que le garçon lui échappât à nouveau, Vader put se débarrasser des conspirateurs, et réalisa que sa proie personnelle était loin d'être aussi puissante qu'il l'avait supposé.


Croisant diverses sources et s'emparant d'un pilote rebelle, Vader put confirmer le nom de famille du jeune homme : Skywalker. Vader comprit que Palpatine lui avait menti, et que Padmé avait donné naissance à ses enfants. Une part de lui depuis longtemps enfouie refit brièvement surface, mais fut bien vite réprimée, et sa rage se focalisa sur une prétendue conspiration de Kenobi et des Jedi pour lui ôter son fils et le tourner contre lui ; comme tout le monde l'avait fait. Il garda néanmoins à l'esprit un plan destiné à destituer Palpatine : convertir son fils au côté obscur, et régner en tant qu'Empereur avec son fils à ses côtés. Jugeant l'information trop sensible, Vader exécuta tous ceux qui avaient put entendre le nom ou en avoir une idée.

Dissimulant l'identité de sa proie à l'Empereur Palpatine, sans pour autant lui cacher qu'il traquait le pilote ayant détruit l’Étoile Noire, Vader reçut même des informations de la part de son maître. Sur Jazbina, Luke avait été envoyé pour mener une mission diplomatique. Il obtint la reddition de son fils caché, mais un pilote rebelle, Jal Te Gniev, parvint à renverser la tendance et l'avantage avec audace, donnant à une population désormais acquise à la Rébellion un signal fort pour bouter les Impériaux. A son retour, Vader apprit, de son maître amusé, que celui-ci connaissait déjà l'identité de Luke ; mais il ne suspectait pas encore Vader. L'Exécuteur sut qu'il devrait agir vite.

Dans l'immédiat, Vader dut néanmoins s'occuper du Général-Baron Ulric Tagge, qui, mit à genoux, avoua avoir dissimulé des informations importantes sur Luke et cherché à mener des plans personnels pour gagner la faveur de l'Empereur et éloigner Vader du pouvoir. Menaçant de détruire la famille Tagge entière, il obtint le silence et l'obéissance d'Ulric, et convainquit Domina, la plus jeune des Tagge et membre de l'Ordre du Cercle Sacré, sur Monastère, de travailler avec lui contre Luke Skywalker. Attirant le jeune rebelle dans un piège, il eut l'occasion de tester pour de bon ses aptitudes et évaluer ses capacités. Néanmoins, après la fuite de Luke, il ne pourrait revoir son fils avant plusieurs années. Il tenta plusieurs fois de piéger Skywalker, comme sur Tol Ado ou Dantooine, mais échoua systématiquement et faillit bien y laisser la vie par mégarde. Sa quête ne menant à rien, Vader finit par se retourner contre l'Alliance Rebelle dans son ensemble, espérant trouver Luke sur son chemin.


Son second, Bzorn, ayant péri, Vader changea de tactiques. Utilisant les services de l'agent Blackhole et s'investissant entièrement dans la traque des Rebelles, il compta sur la Force pour guider Luke vers lui. Après un échec de Boba Fett sur Panna, Vader apprit de Blackhole que les Rebelles avaient choisi de balader les forces impériales tout en menant de nombreuses opérations diplomatiques en sous-main. Malgré ses efforts, l'agent échoua néanmoins dans la capture de Luke Skywalker et Leïa Organa sur Vorzyd V. Sur Phelarion, ensuite, Vader faillit bien attraper Leïa lui-même. Mais Dame Tarkin, la veuve du Grand Moff, avait refusé d'obéir à l'ordre d'arrestation de la princesse, ce qui provoqua bien évidemment la fureur de l'Exécuteur, et accorda assez de marge de manœuvre aux Rebelles pour permettre au Faucon Millenium d'extraire de justesse la diplomate.

Après avoir à nouveau échoué à capturer Skywalker lors d'une embuscade court-circuitée sur Harix, les hommes de Vader furent définitivement mis de côté, et l'Exécuteur prit lui-même soin de diriger la traque de ces agents rebelles, astucieux autant que chanceux et téméraires. Mais son initiative personnelle sur Arda-2 fut lamentablement arrêtée, détruisant les illusions de Vader et lui faisant réaliser l'étendue de la menace. Sur Aridus, Vader tenta d'attirer Luke en usant d'un excellent acteur déguisé en Obi-Wan Kenobi ; mais l'acteur choisit finalement de prévenir Luke et tenta de tuer Vader dans la Tour de Fer. Sauvé par Wrenga Jixton, un ancien subordonné ayant été condamné aux mines de Kessel et ayant réussi à fuir vers Aridus, Vader dut passer des mois en soins intensifs sur Coruscant, et put, avec l'aide de l'agent qu'il avait récupéré, empêcher les plans de l'Amiral Droon d'aboutir sur Corulag. Pendant ce temps, néanmoins, le Prince Xizor avait pris sa place aux côtés de l'Empereur. Le nouvel adversaire s'attaqua à l'influence de l'Exécuteur en prenant pour cible la Guilde des Chasseurs de Primes, et l'opposition de Vader ne lui valut que d'être placé sous la surveillance de Mara Jade, une Main de l'Empereur.

L'Executor, le premier super destroyer stellaire, était néanmoins enfin terminé. Vader avait pour plan de l'attendre pour mater enfin Yavin, mais son plan prit du retard à cause d'un raid très astucieux de son fils et du Faucon Millenium, donnant plus de temps aux Rebelles. Vader dut malgré lui donner toute autorité sur le blocus à l'Amiral Griff, au moins temporairement. L'amiral laissa fuir de nombreux Rebelles, dont Luke et ses compagnons, mais, en raison du manque de moyens et de marge de manoeuvre, Vader put tout de même, finalement, mener un assaut terrestre sur la planète. Après avoir éliminé de nombreux Rebelles encore présent, il parvint à capturer le Général Dodonna, le maître d’œuvre de la destruction de l’Étoile Noire. Satisfait, il laissa l'Executor immobile pour ses réparations, et chercha la trace de Luke dans la Force. Lorsqu'il le détecta, il fut néanmoins stoppé par l'ambitieux amiral Griff, qui, en tentant de s'approprier le prestige de la capture de Skywalker, fit une erreur de navigation qui le fit entrer en collision avec le super destroyer, et permit aux Rebelles de fuir.

A bord du Conqueror de l'Amiral Quist, Vader dut subir de nouveaux échecs ; sur Yavin, d'abord, lorsque le Faucon Millenium vint en éclaireur en pensant les Impériaux partis, puis sur Dantooine. Après ces échecs, Vader commença à exécuter systématiquement les officiers ayant échoué, pensant, ainsi, les pousser à atteindre leurs extrêmes limites. Il changea à nouveau de tactique, et envahit Reytha, où les Rebelles se fournissaient directement en vivres. Il exécuta le gouverneur Beladar et massacra les Rebelles, montrant bien qu'il n'accepterait plus aucune incartade. Il exécuta le Seigneur Ghorin pour avoir négocié avec les Rebelles, et appuya de tout son poids sur Borborygmus Gog pour arriver à des résultats concluants du Projet Starscream, sur Kiva.


Six mois s'étaient écoulés depuis Yavin. Vader tenta d'obtenir des informations sur la flotte rebelle et Luke Skywalker, rencontrant de nombreux murs et déjouant des tentatives d'assassinat nombreuses. Tentant de regagner en importance et d'avancer dans ses plans, il tenta de stopper Leïa Organa et ses alliés wookies sur Geddes, dans sa quête pour s'emparer d'un holocron jedi, le Vor'Na'Tu. Echuu Shen-Jon, un ancien maître jedi supposé mort durant la Guerre des Clones, refit néanmoins son apparition, empêchant la capture d'Organa et détruisant l'holocron. Sur Mimban, deux ans après Yavin, il tenta à nouveau d'empêcher Leïa, et Luke, de s'emparer d'une autre relique, le cristal de Kaliburr. Le cristal décupla néanmoins sa rage, l'empêchant d'agir avec clairvoyance, et permit également à Luke, guidé par l'esprit d'Obi-Wan, de se mesurer à lui. C'est un choc émotionnel, à la vue de son fils maniant le sabre, qui lui fit brutalement perdre conscience et permit aux deux Rebelles de s'enfuir. Défait, Vader évacua sa rage sur le monde séditieux de Zaloriis, où il reprit le contrôle d'un centre de tests militaires et sauva le Colonel Maximillian Veers ; Veers mit à sa disposition les premiers prototypes de TB-TT qui devaient ensuite les accompagner vers le système Elrood et Hoth.

Ses plans gênés par l'aveugle initiative de l'Amiral Ozzel, Vader exécuta son commandant en chef pour nommer Firmus Piett à sa place. Le Général Veers lança ses walkers dans une campagne terrestre victorieuse, mais coûteuse en vies, pour détruire les boucliers empêchant à l'Escadre de la Mort de bombarder la Base Echo. De nombreux Rebelles purent fuir, et l'escadre fut prise à parti par de nombreux appareils ennemis. La base fut néanmoins détruite, de nombreux Rebelles tués, les survivants éparpillés, et le Faucon Millenium, qui souffrait de problèmes techniques, put être finalement pris en chasse dans un champ d'astéroïdes. C'est durant cette traque que Vader convint Palpatine de tenter de convertir Luke, chacun espérant prendre le contrôle du jeune homme pour supprimer l'autre. Vader engagea toutes ses ressources et chargea de nombreux chasseurs de primes de la traque de Skywalker, Solo et Organa. Après avoir exécuté le capitaine Needa, qui avait laissé fuir le Faucon, Vader ordonna la dispersion de l'escadre pour accroître le champ de recherches. Boba Fett le rappela bien vite pour lui donner la position des Rebelles, sur Bespin.

Après avoir échappé à une nouvelle tentative d'assassinat du mercenaire Awarru Tark, Vader prit la direction de Bespin, non sans avoir vu, dans la quête de vengeance totale et désespérée de cet homme, un triste reflet de sa propre déchéance. Arrivant avant les Rebelles, Vader obtint du Baron-Administrateur, Lando Calrissian, qu'il lui livre ses amis. Il entreprit de torturer Solo, par pur plaisir et esprit de vengeance, avant de le figer dans un bloc de carbonite et de le livrer à Boba Fett, comme un paiement indirect que lui remettrait Jabba le Hutt. Le hutt cherchait en effet Solo depuis plusieurs années. Accueillant un Luke Skywalker déterminé à sauver ses camarades, Vader engagea le combat contre le jeune Jedi. Après un duel assez facile, il coupa la main droite du garçon et tenta de l'encourager à basculer du côté obscur pour régner avec lui sur la Galaxie. Pour le motiver, il lui révéla sa véritable identité, et leur lien de parenté. La révélation sembla néanmoins avoir un effet contraire à ses attentes, et Luke sauta dans le vide. Il échappa de justesse à la mort et fut secouru par un Faucon réparé et au top de ses capacités.

Les mois suivants furent marqués par une convergence d'objectifs entre Xizor et Vader, chacun souhaitant capturer Skywalker pour son propre intérêt. Le conflit personnel culmina lorsque, Palpatine étant absent de Coruscant, Vader profita de l'explosion du Palais de Xizor et d'une escarmouche entre Soleil Noir et Alliance Rebelle en orbite pour intervenir et détruire le Skyhook, la station orbitale personnelle de Xizor. Malgré la présence de Skywalker, Vader choisit de privilégier la destruction de son rival et de laisser fuir les Rebelles. Désormais, l'Exécuteur n'avait plus de rival officiel, et avait de nouveau les mains libres.


Quatre ans après Yavin, Vader avait à nouveau gagné un pouvoir important. Faisant mine d'être entièrement soumis à Palpatine, il investit pleinement l'Escadre de la Mort dans un plan final pour détruire l'Alliance Rebelle et ses chefs, sur Endor, où une deuxième Etoile Noire était en construction. L'Empereur lui-même devait être présent, pour servir d'appat et assister à sa victoire finale. Sentant néanmoins que Luke avait atteint la planète sans être repéré, Vader obtint de son maître d'aller tenter de le capturer à nouveau. Sur le chemin, l'Exécuteur, se sentant proche d'un terme à ces guerres et à son propre conflit interne, eut de nouvelles visions, nombreuses et brutales, du passé, et d'un probable avenir. Arrivant sur Endor, il apprit que son fils s'était simplement présenté et rendu. Dès lors, Luke sentit le trouble de son père et tenta de le convaincre de lutter contre le côté obscur, de croire en sa part de bien, en laquelle l'apparition de Padmé lui avait tant demandé de croire il y a longtemps.

Vader se sentait vulnérable, et n'avait plus en tête, à cet instant, de convertir Luke, mais plutôt de le protéger. Ces sentiments divergents ne l'empêchèrent pas de se mesurer à lui au sabre laser, face à l'Empereur, qui cherchait à pousser Luke dans ses derniers retranchements et à assassiner son père pour en faire son nouvel apprenti, dévoué et puissant. Dans sa lutte, Luke laissa transparaître de nombreuses choses, dont l'identité réelle de Leïa, qui lui avait été révélée il y a peu. Alors que, à l'extérieur, l'Alliance Rebelle semblait sur le point d'échouer, Vader menaça de s'emparer de Leïa et d'en faire ce que Luke refusait de devenir. Il provoqua enfin la réaction voulue, mais fut débordé et défait, sa main droite à nouveau coupée. Désarmé, Vader fut à la merci de son fils, mais celui-ci choisit de l'épargner, prouvant qu'une forte volonté pouvait repousser le côté obscur. Vader était soulagé, mais réalisa qu'il avait été utilisé par Palpatine comme Dooku, trente ans auparavant, l'avait été pour insinuer le côté obscur en lui. Luke avait compris, et fit ce que son père n'avait jamais eu le courage et l'esprit de faire.

Palpatine décida de le tuer dans une lente agonie, avec des éclairs de Force. Vader connaissait bien ce pouvoir pour l'avoir subi à de nombreuses reprises, en particulier contre Dooku et Marek. Ce souvenir douloureux accentua la douleur qu'il ressentait face à l'agonie de sa propre chair. Il réalisa tout ce qu'il n'avait su faire, et tous ceux qu'il avait tué ou perdu à cause de ses propres peurs et de son manque de volonté. Refusant de voir son fils mourir à son tour, il choisit de trahir Palpatine. Son armure et ses systèmes de survie furent durement endommagés par les éclairs, et son corps, déjà meurtri, était à l'agonie lorsqu'il projeta Palpatine par-dessus la passerelle, dans le vide. Anakin Skywalker avait repris le contrôle de sa destinée. Conscient que son obsession de la mort l'avait fait sombrer, il choisit d'accepter sa destinée finale. Il convint son fils d'accepter l'ordre des choses et la mortalité de tout un chacun, et décida de renoncer au soutien de son armure pour pouvoir observer son fils de ses propres yeux dans son dernier instant. Luke le traîna malgré tout jusqu'à une navette, et lui réserva des funérailles jedi sur Endor avant de rejoindre les siens.


Inondé d'amour à sa mort, Anakin découvrit, sans les révélations que Qui-Gon Jinn avait apporté à Yoda, le secret de l'immortalité dans la Force. L'amour, comme puissance ultime de l'univers, ne se révéla nullement accessible via le côté obscur, et difficilement au travers du dogme traditionnel des Jedi. Sa transcendance et sa plénitude lui avait permis d'atteindre, dans son ultime résignation, le but qu'il avait toujours tenté d'atteindre dans la peur et la colère. Anakin réapparut à plusieurs reprises, comme à Luke, pour lui demander d'aider Flint, ou à Leïa, pour lui demander de lui pardonner et de faire son deuil de sa planète Alderande. Sa fille ne lui pardonna néanmoins qu'en 8 après Yavin, après avoir lu le journal intime de Shmi. Il apparut encore à Luke dans sa lutte contre Jerec, et, enfin, à Jacen Solo, son petit-fils, pour l'aider dans sa lutte contre les Yuuzhan Vong et la Ruche Gorog.

Luke continua de compiler des souvenirs de son père, en apprenant davantage sur les derniers moments de la chute de son père au côté obscur, et sur les mécanismes de l'abandon de la raison lui-même. Toutes ces données permirent également à Luke d'exposer, par la pratique, les défauts et les faiblesses de l'Ordre Jedi, et l'aidèrent considérablement pour réformer les idées et le dogme du Nouvel Ordre Jedi.

En tant qu'Elu, Anakin Skywalker eut un impact largement inattendu, comparé aux prophéties sith et jedi. Son empreinte est probablement une des plus marquantes de l'Histoire de la Galaxie, sinon la plus marquante. Ses expériences ont totalement remis en cause les dogmes en vigueur avant son arrivée, et considérablement bousculé la puissance d'un Ordre Jedi sclérosé par un dogme aveugle et une vision de la Force quasi obscurantiste. Indirectement, la mort de Palpatine annonça également la fin de la Règle des Deux, et un nouveau fleurissement du savoir sith et de ses cultes. En se mariant contre son droit et en ayant des enfants, il donna aussi à la Galaxie deux personnages clés dans sa réorganisation et ses luttes suivantes. Pour autant, sa réputation ne fut jamais réhabilitée. La mémoire d'Anakin Skywalker, le Jedi, ne refit pas surface, et l'image de Vader devint le symbole ultime de la trahison parmi les Impériaux après la première résurrection de Palpatine. Seul l'Empire de la Main, isolé de ces rebondissements, conserva une image immaculée de l'Exécuteur. La 501ème Légion, garde d'honneur des Empereurs Fel, conserva même son surnom de Poing de Vader. Son nom ne revint en grâce qu'occasionnellement, à des fins politiques ou unitaires, en particulier dans le combat contre les Yuuzhan Vong ou au sein de l'Alliance Galactique précoce.

Il laissa néanmoins derrière lui Dame Lumiya, qui sema les graines de la Seconde Guerre Civile Galactique, et provoqua la chute de Jacen Solo, un petit-fils d'Anakin et un héros galactique. Anakin ignorait également à sa mort les plans de A'Sharad Hett, qui avait survécu à la Purge, aux guerres successives, et avait développé une haine vicérale contre les Skywalker et toute sa lignée. Cette haine devait mener, à terme, à la création de la Règle d'Un Seul et du Sith Unique, le nouvel ordre sith devant à terme dominer les cultes obscurs.


_________________
    « La taille importe peu. Regarde-moi ! Est-ce par ma taille que tu te mesures ? Et bien tu ne le dois pas ! Car mon alliée est la Force. Et c'est de mes alliés la plus puissante. La vie la créée, la fait grandir. Son énergie nous entoure, et nous relie. Nous sommes des êtres illuminés, pas une simple matière brute. Tu dois sentir la Force autour de toi, ici, entre toi, moi, l'arbre, la roche, partout. Oui, oui, elle est même entre le sol et le vaisseau. »

    • Yoda à Luke Skywalker, an 3 après Yavin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swheritage.forumgratuit.org
 
Anakin Skywalker / Darth Vader
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anakin SkyWalker ~
» Darth Sinya
» Lire c'est s'évader du réel. (Rose & Greg)
» Un petit "Skywalker" en highline!
» Un petit morceau de piano pour s'évader et oublier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : l'Héritage :: Encyclopédie SW:H :: Encyclopédie SW:H :: Grands personnages-
Sauter vers: